Diastème ou dents du bonheur : les solutions orthodontiques pour les traiter

De nombreuses personnes naissent avec ce qu’on peut appeler des dents du bonheur ou diastème. On distingue cela par la présence d’un espace entre leurs dents. Ces espaces peuvent se former n’importe où dans la bouche, mais on les trouve le plus souvent entre les deux dents antérieures supérieures, notamment les incisives centrales supérieures. 

Les enfants comme les adultes peuvent développer des dents du bonheur, et bien que certains diastèmes soient relativement petits et à peine perceptibles, donc sans conséquences, d’autres peuvent être assez importants et causer des problèmes esthétiques, mais aussi fonctionnels. 

De ce fait, pour limiter ces problèmes, il est parfois nécessaire de réduire voire même de refermer cet intervalle entre les dents et heureusement, il existe des solutions orthodontiques efficaces pour cela. C’est ce qu’on va voir dans cet article. 

Qu’est-ce que les dents du bonheur ou diastème ? 

Par définition, les dents du bonheur désignent un écart ou un espace entre les dents. 

Généralement, l’apparition du diastème est d’ordre congénital et cela implique souvent une relation disproportionnée entre la taille de la mâchoire et la taille des dents. 

En effet, les dents du bonheur peuvent être favorisées par des dents (la plupart du temps des incisives) qui sont trop étroites, mais aussi par une agénésie dentaire, qui est un trouble d’origine génétique désignant l’absence d’une ou plusieurs dents, que ce soient des dents de lait ou des dents définitives, ce qui provoque donc un espace plus ou moins important au niveau de la dentition. 

Toutefois, le diastème peut également apparaitre à cause de la taille surdimensionnée du frein labial, qui est cette petite languette de tissu qui sert de frein entre la gencive et la lèvre, ce qui peut impacter la position des dents.

Enfin, certains diastèmes peuvent également être dus à la pression exercée par la langue sur l’arrière des dents pendant la déglutition, ce qui peut entrainer également un espacement au niveau de la dentition. 

Les traitements orthodontiques pour les dents du bonheur 

Vu que les causes des dents du bonheur peuvent être diverses, il existe de ce fait différentes manières de les traiter. En effet, le traitement du diastème dépend avant tout de la raison pour laquelle il s’est développé.

Donc, si le diastème résulte d’une combinaison de problèmes orthodontiques (malformation dentaire et ou de la mâchoire), il est de ce fait nécessaire de recourir à des solutions orthodontiques, notamment le fait de porter un appareil dentaire approprié, qui pourra réduire efficacement l’espace entre les dents grâce à une pression mécanique.

Néanmoins, si le diastème est dû à un frein labial surdimensionné, une frénectomie, une opération qui implique une réduction ou un repositionnement du tissu labial, sera l’option la plus adaptée.

D’autre part, s’il y a des signes de maladie des gencives, un traitement parodontal sera nécessaire pour rétablir la santé des gencives et ce, avant le recours aux autres types de traitements possibles. 

Traiter efficacement les dents du bonheur, les précautions à prendre

Les différents traitements que l’on vient de voir plus haut permettent souvent d’avoir un résultat visible assez rapidement. Toutefois, il peut arriver que le diastème puisse récidiver surtout si le traitement n’a pas été respecté à la lettre.

Et pour éviter cela, il est donc important de prendre quelques précautions, notamment en respectant les instructions données par l’orthodontiste traitant. 

Cependant, pour une efficacité optimale, il est possible de recourir à une option supplémentaire qui consiste à fixer l’arrière des dents touchées par le diastème aux autres dents et ce, à l’aide d’un composite et d’un fil métallique pour les empêcher de bouger.

VENEZ À LA FGSOCO APPRENDRE L’ORTHODONTIE D’AUJOURD’HUI ET DE DEMAIN !

2000
Création de l'école
90
Etudiants formés par an
79 %
Taux de réussite
79 %
Taux de saisfaction